Lubna :Oui a la différence non a l’indifférence

17 avril, 2008

bavures policiéres…!!!!

Classé sous coup de gueule Société délabrée — lubna @ 2:49

Les bavures policières constituent parfois un élément déclencheur d’émeutes urbaines.

Exemples de bavures policières ayant fait l’objet de condamnation 
  • Houari Ben Mohamed, 17 ans, tué accidentellement d’une balle dans la tête par un CRS lors d’un contrôle d’identité à Marseille en octobre 1980. Le policier est condamné à 10 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire.
  • Aissa Ihich : Le 25 mai 1991, après une semaine d’émeutes dans la cité du Val Fourré à Mantes-la-Jolie, des jeunes saccagent un centre commercial. Cinq d’entre eux sont interpellés et placés en garde à vue, dont Aissa Ihich, 19 ans, qui meurt d’une crise d’asthme au commissariat de Mantes-la-Jolie. En 2001, Les deux policiers mis en cause sont condamnés à huit mois de prison avec sursis pour « violences avec arme par personnes dépositaires de l’autorité publique dans l’exercice de leurs fonctions ».
  • Makomé M’Bowolé : En avril 1993, Makomé M’Bowolé, un mineur de 17 ans interpellé pour un vol de cigarettes, est abattu à bout portant au commissariat du 18e arrondissement de Paris. En 1996, le policier responsable du coup de feu est condamné à 8 ans de prison.
  • Fabrice Fernandez : Le 20 décembre 1997, Fabrice Fernandez, 24 ans, est abattu à bout portant par un policier dans un commissariat de Lyon. Le policier est condamné à 12 ans de prison ferme.
  • Sydney Manoka Nzeza : En novembre 1998 à Tourcoing, Sydney Manoka Nzeza, un boxeur amateur de 25 ans, décède lors de son interpellation, alors que trois policiers tentaient de le menotter en le maintenant au sol. Ils sont cinq policiers à être jugés en 2000. Deux d’entre eux sont reconnus coupables d’homicide involontaire et condamnés à 7 mois de prison avec sursis. Les cinq policiers sont par contre relaxés du chef d’accusation de « non-assistance à personne en danger ».
  • Habib, 17 ans, tué accidentellement lors de son interpellation d’une balle tirée à bout portant par un policier le 13 décembre 1998 à Toulouse. Le policier auteur du coup de feu sera condamné à trois ans de prison avec sursis pour homicide involontaire. Ce décès provoque plusieurs journées d’émeutes, durant lesquels un jeune tentera de tuer un policier, le blessant sérieusement.

En dehors de ces cas où des policiers ont été condamnés par la justice, il existe aussi des cas dans lesquels les policiers ont été innocentés par les tribunaux. Dans les deux cas, les décisions de justice sont généralement contestées, tant par les policiers condamnés que par les proches des victimes lorsque les policiers sont innocentés. Les tribunaux peuvent innocenter les policiers soit parce que la mort des personnes décédées est considérée comme accidentelle, soit lorsque la légitime défense est reconnue.

Exemples d’affaires pour lesquelles les policiers ont été innocentés 
  • Mohamed Diab, tué accidentellement d’une rafale de mitraillette en novembre 1972.
  • Ouardia Aoudache, mère de onze enfants, morte accidentellement au commissariat de Jœuf en Lorraine le 14 août 1984. La justice a prononcé un non-lieu dans cette affaire.
  • Youssef Khaif, 23 ans, tué d’une balle dans la nuque à Mantes-la-Jolie le 9 juin 1991 alors qu’il tentait de prendre la fuite au volant d’une voiture volée, un membre de sa bande ayant quelques minutes plus tôt, avec un autre véhicule, tué la policière Marie-Christine Baillet au même endroit.
  • Thibaut Cottoni, 13 ans, tué accidentellement lors d’un cambriolage dans une cave à Asnières-sur-Seine par la BAC en janvier 1992.
  • Abdelkader Bouziane, 16 ans, tué par un policier lors d’un barrage routier le 17 décembre 1997 sur la route de Fontainebleau. Abdelkader Bouziane, au volant d’une voiture, venait de forcer un premier barrage. La chambre d’accusation a prononcé un non-lieu dans cette affaire.
  • Ryad Hamlaoui : 23 ans, tué par un policier de Lille dans la nuit du 15 avril 2000 alors qu’il se trouvait à bord d’une voiture volée. Ce décès provoquera deux jours d’émeutes

Ces exemples sont révélateurs du comportement de plus en plus fréquent de leur part….!!!!  Je n’ai rien a rajouter..

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

police et bavure…!!!!

Une bavure, au sens propre, c’est quand, sur un dessin ou un texte calligraphié, un peu d’encre a coulé : bref, c’est une tache. La bavure est la petite saleté sur la feuille bien écrite du maintien de l’ordre. Comme si tout allait bien, sauf la bavure. Quand on utilise ce mot, on sous-entend que la police ferait bien son travail et que tout irait pour le mieux s’il n’y avait pas les “ bavures ”. Pourtant, loin d’être exceptionnelles, les violences sont au cœur de la pratique courante de la police. Certes, elles n’aboutissent pas toutes à la mort ou à la blessure grave, elles ne font pas tous les jours, sous leur nom de “ bavures ”, les gros titres des journaux, mais elles sont en revanche constantes et quotidiennes : manière de parler, contrôle arbitraire, baffes, harcèlement, racisme, etc. La violence ne réside pas uniquement dans les coups, mais aussi dans la manière dont les policiers cherchent à humilier ou à stresser les personnes qu’ils interpellent. Ces méthodes poursuivent un double objectif : d’abord elles sont une part non judiciaire de la “ punition ” que la société désire infliger à ceux qui contreviennent à ses lois, et elles sont assumées comme telle. Même lorsque la procédure ne s’achève pas par des poursuites, l’idée est que le passage par le poste de police soit un moment suffisamment désagréable pour dissuader d’y retourner. D’autre part, les mauvais traitements visent à faire fléchir la résistance des suspects pour obtenir leurs aveux ou leur coopération à l’enquête – ce qui, en vocabulaire policier, s’appelle “attendrir la viande”.
Il ne saurait donc être question de bavures, mais de “ violences policières ” au sens large, et de bien comprendre que les cas extrêmes de mort ou de blessures graves ne sont que la face visible et médiatique d’un phénomène permanent.
Non je ne suis pas, nous ne sommes pas les seuls!!!!

Vaincre l’anorexie N°3

Classé sous coup de gueule Société délabrée — lubna @ 1:15

 

Vaincre l'anorexie N°3 dans coup de gueule Société délabrée 003056_v En France, l’anorexie mentale, trouble grave des conduites alimentaires, concerne 50 000 personnes, dont 90 % d’adolescentes. Quelques pistes pour comprendre la maladie et s’en sortir.

document.write( »);  dans coup de gueule Société délabrée

-->

Une lutte ‘ à corps perdu ‘ : les causes de l’anorexie

Cette pathologie apparaît toujours en réaction à des conflits psychiques. Pourtant, l’anorexique ne présente pas de troubles mentaux apparents, ce qui explique les difficultés de certains parents et médecins à reconnaître l’origine psychologique et la gravité des troubles, souvent banalisés. Dans cette lutte ‘ à corps perdu ‘, l’anorexique mène un véritable combat contre ce corps qui prend trop de place et qu’il/elle perçoit comme une menace. La métamorphose de la puberté le/la perturbe. L’émergence des signes et pulsions sexuelles produit un traumatisme. L’anorexique cherche à les maîtriser par un contrôle radical de son aspect physique, tendant à gommer les marques de sa féminité. Il/ elle cherche à ne plus avoir de corps, dont l’image est niée. Très cérébral(e), l’anorexique réduit drastiquement son existence à une maîtrise intellectuelle, pour mettre à distance ses émotions et sa vie affective.

l’anorexie est dans ce cas une vraie souffrance, tenir le moins de place possible, etre invisible! on cache effectivement trés facilement l’anorexie a son entourage, voir au monde médical: j’ai passé 2 mois en clinique, il n’ont rien vu,  ainsi que d’autres que moi  …encore actuellement je suis toujours malade: j’ai commencé a l’ado, mon parcours a fait de moi cela: liens familiaux, une agression sexuelle…la seule chose que l’on maîtrise alors dans sa vie, c’est ça , personne ne peut ou n’intervient sur notre façon de manger! l’émotion s’éloigne…+ de 20 ans plus tard je m’aperçois que l’anorexie fera a tout jamais parti de ma vie, au moindre événement me ramenant dans les mêmes émotions qu’ado, la maladie revient en force…!!!!
Autre phénomène en rapport avec l’anorexie : l’obsession de minceur de la société. ‘Beaucoup de jeunes femmes se trouvent en décalage par rapport à l’idéal véhiculé par les mannequins et la mode. Elles ont l’impression d’être anormales ou pas assez belles ou désirables, explique Jacques Fricker, médecin nutritionniste à l’hôpital Bichat. Cela les conduit à manger de moins en moins, à y trouver goût et à devenir anorexiques.’

Quand on est réellement malade , qu’on connait la souffrance qui nous a amené a ce contrôle de la » non alimentation », on est forcément contre les images qui peuvent entraîner des jeunes , a l’anorexie. Par la suite, toute sa vie on le reste, avec des moments ou on s’alimente « normalement » ! c’est un monstre qui attend de resurgir au moindre signe…faites trés attention au moindre signe si vous êtes parents, cela ce détecte trés difficilement, a coté nous menons une vie si apparemment normale ,nos émotions bâillonnées :rien, nous ne laissons rien apparaitre,. De plus en aucun cas ,nous ne dirons que nous avons un trouble alimentaire, il est le notre…la seule chose sur laquelle nous avons un contrôle absolu!

Par ailleurs je déteste l’extrême minceur ou la maigreur…je déteste l’image trop mince de moi dans un miroir, je ne me regarde pas, ni ne me pèse…!!!

Le traitement

Les anorexiques recherchent rarement de l’aide, voire la repoussent, pensant savoir ce qui est le mieux pour elles. Le déni de la maladie conduit souvent à l’hospitalisation, où la patiente est prise en charge par des médecins généralistes et des nutritionnistes qui surveillent son poids et sa santé. L’adolescent(e) est alors coupé(e) de sa famille et doit même parfois être isolé(e) en chambre. Cette séparation excède rarement deux mois. Parallèlement, une psychothérapie est menée selon diverses méthodes (psychothérapie de soutien, psychanalyse, psychodrame analytique, thérapies comportementales).Ces thérapies sont souvent associées à une action auprès des parents, de façon à les déculpabiliser et à les faire réfléchir sur le fonctionnement familial. Dans tous les cas, la psychothérapie est longue et difficile car les rechutes sont relativement fréquentes. Des études récentes ont montré que le pronostic est favorable à 50 %, intermédiaire à 30 %, et chronique dans 20 % des cas.
* source: Beauquier-Maccotta B., 2001, Le devenir des adolescentes anorexiques. Revue de la littérature. Francopsy, Mars 2001, N°3, http://www.francopsy.com/003/anorexie.htm

Je vous ai mis des articles concernant la maladie au tout départ quasi dans tout les cas a l’ado.., plus des sentiments personnelles en tant qu’adulte…

Je suis totalement pour cette loi …l’anorexie TUE ne l’oubliez pas, c’est une maladie mortelle, trop peu considéré pendant trop d’années…!!!!

12 avril, 2008

pensée sans modération….!

Classé sous Racisme-intolérance-Hypocrisie — lubna @ 1:30

                                              ifxyqr7f.jpgLubna

11 avril, 2008

Touche pas a mon prof!!!!

Classé sous coup de gueule Société délabrée — lubna @ 23:42

A la rentrée de Sept: 11200 postes doivent être supprimés, cela va accentuer, a mon avis la qualité d’enseignement…!!!

aujourdhui environ 50000 pers on participer a la manifestation , leur slogan principale  » touche pas a mon prof »

D’autres manifestations sont prévues de nouveau pour la semaine prochaine….  

Une jeunesse toujours rebelle

Éducation . La révolte lycéenne contre les réformes Darcos rappelle que les jeunes, en France, n’ont pas abdiqué leur capacité d’indignation. L’Humanité leur donne la parole.

« FAITES DU BRUIT ! ! ! » Hurlés dans les mégaphones, ces trois mots planaient encore sur la manif de mardi dernier. Une formule bien commode pour réveiller les foules. Mais qui sonne aussi, en ces temps de fronde lycéenne, comme le cri de ralliement d’une jeunesse qui refuse de baisser les bras, de laisser ses aînés décider seuls de son avenir. N’en déplaise au ministre Xavier Darcos, qui glosait, il y a peu, sur le manque d’ampleur de la mobilisation, ils étaient entre 10 000 et 13 000 à défiler, avant-hier dans les rues de Paris, contre les milliers de suppressions de postes prévues à la rentrée prochaine. Et – souvenons-nous – encore bien plus au printemps 2006, lors du mouvement anti-CPE. Des claques pour nos gouvernants. Pensez ! Eux qui rêvent d’une jeunesse au pas, la redécouvrent, quarante ans après Mai 68, toujours bouillante, encore rebelle…

« Bof – génération » ?

Bien sûr, les temps ont changé. Quand on donne aujourd’hui la parole aux lycéens, un certain réalisme prend le relais de l’idéalisme d’antan. Les banderoles ne proclament plus « Interdit d’interdire ! » mais « Touche pas à mon prof ! ». Les certitudes d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui. Et l’inquiétude rode. Études et sondages ne sont pas tendres. La jeunesse ? On la dit « déprimée », « à quoi-boniste ». On parle même de « bof – génération ». Selon une étude comparative de la Fondation pour l’innovation politique, réalisée auprès de 20 000 jeunes à travers le monde, les Français apparaissent parmi les plus pessimistes. « Les gens peuvent-ils changer la société ? » Seulement 39 % répondent par l’affirmative. Contre 63 % des jeunes aux États-Unis ou au Danemark, 50 % en Allemagne, 41 % au Royaume-Uni. « Votre avenir personnel est-il prometteur ? » Seuls 26 % des Français le pensent, contre plus de 50 % des jeunes dans les pays scandinaves…

Les raisons de ce cafard ? Elles sont connues et multiples : chômage élevé, entrée tardive dans le monde du travail, difficulté à gagner son autonomie… Mais, par-dessus tout, une mise à l’écart, voire à l’index. « Nous sommes, en France, dans une société qui a peur des jeunes, expliquait dans l’Humanité la psychologue Maryse Vaillant. On les caricature et on les utilise sur le plan économique. Mais le potentiel de la jeunesse, ses valeurs, sa capacité à s’émouvoir, sa capacité à entrer en solidarité, sa créativité, personne n’en parle. » Comment lui donner tort ? Cette question de la jeunesse n’a quasiment pas été abordée lors de la dernière campagne présidentielle. Si ce n’est pour évoquer un « encadrement militaire », ou un « abaissement de la majorité pénale ». Tout récemment, une société s’est même mise à vendre des boîtiers répulsifs à ultrasons, censés faire fuir… les ados des halls d’immeubles (lire encadré). Ce n’est plus de la méfiance, c’est de la haine ! j’avais aussi fait un article sur le répulsif contre les SDF!!!! Pour moi ça rentre dans de la discrimination…a du racisme!!!

Il n’y a pas si souvent: lieu interdit aux noirs, aux juifs aux chiens…souvenez vous ou tout cela nous a mené… bz2hii7z.jpgles chambres a gaz….!!!

Pas si dépolitisés

Difficile d’entrer dans une société en plein marasme économique. Qui plus est quand elle vous rejette. Et pourtant, bien des jeunes y croient. Lucides sur leurs perspectives, ils ne se découragent pas tant que ça. On les croit dépolitisés ? Que nenni. Selon plusieurs sondages, leurs principaux sujets de préoccupations ne sont pas la Playstation ou la tecktonik. Mais bien, dans l’ordre : le sida, la misère et les sans-abri, la pauvreté et la faim dans le monde, l’insécurité, le chômage, l’environnement… « Ils condamnent la politique politicienne, mais ne sont pas apolitiques, loin s’en faut, constate une étude menée en 2006. Simplement, la politique telle qu’ils la conçoivent renvoie à l’idéal premier : faire avancer la démocratie et améliorer la société. Ils agissent donc et savent se battre pour leurs revendications, mais en dehors des partis politiques. »

À dix-sept ans, 45 % ont déjà participé à une manifestation, 29 % ont signé une pétition. Plus significatif encore : la création ces dernières années de multiples associations militantes, comme Jeudi noir, qui lutte pour le logement des jeunes, ou encore Génération précaire, né en septembre 2005 et qui revendique pour les stagiaires, ce « sous-salariat », un véritable statut. « Quand les jeunes vont bien, cela ne veut pas dire qu’ils sont sages, assure Maryse Vaillant. Ils nous emmerdent, c’est sûr. Il faut les éduquer, leur rappeler les règles de l’humanité… Mais si on leur laisse des responsabilités, les jeunes sont capables de faire des choses fabuleuses. » Commençons donc par leur laisser la parole !

La jeunesse est notre avenir: aidons les a l’individualisme, a la réflexion….Non a une société de brebis!!! oui au droit a la différence…!!!!

 

Radar:faut pas s’énerver!!!!

Classé sous coup de gueule Société délabrée — lubna @ 15:35

radarautomatique.jpgEn France il vaut mieux être un radar, une machine qu’un être humain….t’es drôlement mieux défendu, la c’est du direct hop 8 mois ferme, et pas de circonstances atténuantes:  

Huit mois de prison pour l’homme pris en flagrant délit de dégradation de radar

Le 10/04/2008 à 20:03

Un automobiliste de 29 ans qui avait été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi alors qu’il venait d’endommager un radar automatique à coups de barre de fer en Haute-Loire, a été condamné jeudi à 8 mois de prison ferme, a-t-on appris de source judiciaire.

Ces réquisitions sont conformes aux réquisitions du parquet. Un mandat de dépôt a été ordonné à son encontre.

Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 00H30, le jeune homme utilisant la barre de fer d’un panneau de signalisation avait brisé l’une des glaces de l’appareil, entre Monistrol-sur-Loire et Bas-en-Basset.

Selon les enquêteurs, il avait agi en état d’ébriété et sous le coup de la colère à la suite d’une dispute avec son amie, restée dans la voiture.

suite de mon agression…!!!!

Ce matin RV chez un de nos avocat, c’est une belle pagaille dans mon affaire contre cet ignoble individu,!!!  

Mon agresseur(  encore mon bailleur)n’arrête pas plaintes et représailles…voila la galère quand on te bloque tout ton argent justifié….en plus le bail courre toujours… j’avais pas la tête( a l’hosto) de voir les démarches a faire , normalement on met les gens en prison…!!! pour m’avoir fait ça!

Du coup je lui doit de l’argent, il s’est arrangé pour faire tomber un projet abouti, le jour de la signature chez le notaire , d’un club privé, discothèque,, le proprio nous annonce qu’il ne signe pas le bail car il a reçu des menaces de mort en rapport avec moi…donc il se rétracte: un projet prof trés bien mis en place en tout, s’effondre , j »en crois pas mes oreilles, encore une cata..je suis déjà hospitalisé…..j’ai d’ailleurs été convoqué au commissariat , mon compagnon aussi , pour être entendu. sur cet appel.. je suis sur que ça vient de lui’ ….le local est dans la même zone géo et tout ce sait, tout le monde connait tout le monde!!!Je comprend le Mrs de la boite a flippé…j’ai remis les choses en place il n’y a pas longtemps…on ne devait pas discuter c’était: on signe, ce qui veut dire qu’a l’heure actuelle nous serions entrain de travailler, que le matériel, la déco serait dans notre club…!!! C’est un pourri de premiére, cet être abjecte, lui c’est un tordu, il a l »habitude de profiter de gens en détresse , faire des affaires douteuses( je l’ai appris il n’y a pas longtemps)

ET les vols, personne ne peut penser qu’il y a quelques chose dans un endroit merdique comme celui la, c’est a l’abandon, C’est lui…mais bien sur rien ne le prouve…taguer « je vous baise tous » le message est claire …NON???

.Après cette bien renseignée sur moi,…harcelée agressée, menacée de mort ,de représailles,  de me pourrir ma vie si je laissais ma plainte……il porte plainte contre moi, mon compagnon, pour des trucs bidons, (mais on est quand même convoqué….) il s’arrange pour que je sois toujours sa locataire et être redevable de loyers, il m’envoie ainsi les impôts pour que je règle SES impôts (a sa place)!!!!

C’est dégueulasse comme tout ce que je vie depuis 2 ans…c’est lui le coupable, moi la victime et c’est moi     qu’on fait galérer…MRS toujours dehors tranquille, tout va bien…Non non on ne fait pas justice soit même …elle est est OU la justice????4igehe2h.gif

Résultat a moi, a nous de se démerder, de trouver des solutions, d’amener des justificatifs, répondre encore et encore …aux loyers, au local, aux impôts….

Rien a foutre que c est lui qui m’a fait totalement plongé, obligation de m’hospitaliser….qui m’a agressé sexuellement avec violence…!!!!

Il faut que je paye…!!!!tous mon dit :avocat flics  de ne pas céder a son chantage !!!OK mais en tout cas il est toujours dehors ,me créer des ennuis que tout le monde laisse courir…

Ca c’est la justice??? A moi je n’avais rien fait et  on m’en foutu plein la tête…1 mois de prison gratuit..!!!!

Je suis agressée , victime on me laisse galérer, rien n’est fait contre lui!!!!

10 avril, 2008

Projet de loi…N°2 anorexie…

Classé sous coup de gueule Société délabrée — lubna @ 5:05

Un projet de loi prévoit de punir l’incitation a l’anorexie

 De nombreux scandales (une publicité choc, plusieurs décès de mannequins, l’interdiction pour les mannequins trop maigres de défiler, etc.) ont récemment sensibilisé l’opinion publique à la question de l’anorexie et de la responsabilité de la mode et des médias. Deux projets ont été présenté conjointement, aujourd’hui, à l’Assemblée Nationale.Une charte, d’abord, plutôt partisane d’un travail de sensibilisation en amont, surtout dans le milieu de la mode.
« La charte d’engagement volontaire sur l’image du corps » a été pensée par des médecins, des pro de la mode et des médias. Elle incite à « sensibiliser le public à l’acceptation de la diversité corporelle » et à « informer la médecine du travail sur les risques liés à l’extrême maigreur ».
Plus dur, le projet de loi visant à punir l’incitation à l’anorexie dans les médias.
Adopté aujourd’hui en Commission des Affaires sociales, le projet de loi initié par Valérie Boyer, députée UMP, prévoit de sanctionner par des peines sévères (deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende), tout média qui inciterait à la maigreur. Sont pointés du doigt magazines, sites internet et blogs. Tiens, les blogs ! Mais par qui sont tenus ces blogs, à savoir les blogs pro-ana ?! Par des jeunes femmes en souffrance psychique et physique. Les mettre en prison pour éviter qu’elles en embarquent d’autres dans leur maladie semble-t-elle être une solution acceptable ? Ou devons-nous nous réjouir qu’enfin on s’attaque au vide juridique français sur le sujet ?
j’espere que la loi consultera des spécialistes , des médecins pour ne pas laisser de vide juridique…n’attaquant pas les malades: je le répète l’anorexie est une grave MALADIE, on doit faire la différence entre  victimes et bourreaux…!!!!femmefondis085031.jpg pour moi l’incitation a la minceur pouvant conduire des ados a suivre leurs modèles :c’est ça!!!!

Je vous invite a lire le com de Syou Plé ( dixcretion) qui a fait une analyse complémentaire sur notre société …qui nous incite en permanence a entrer dans le « moule » , vraiment trés brillant!!! merci a toi

Anorexie mentale N°1

8aecrh8l.gif

L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire qui touche 1 à 2% des femmes. Cette maladie concerne essentiellement les jeunes filles de 12 à 20 ans, mais peut apparaître dès l’âge de 9 ou 10 ans. Les garçons sont moins touchés (9 anorexiques sur 10 sont des filles).

L’anorexie se traduit par une obsession de la perte de poids entraînant de fortes restrictions alimentaires. Souvent, ces restrictions s’accompagnent d’activités physiques ou intellectuelles intenses,… D’autres troubles, d’ordre psychologique, peuvent survenir : anxiété, dépression, repli sur soi, dépendances aux drogues ou à l’alcool et même des tendances suicidaires.

Attention cependant, car beaucoup d’adolescentes peuvent avoir des comportements alimentaires aberrants qui disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus. L’anorexie est à craindre lorsque le trouble devient chronique et porte sur un grand nombre de repas.

Sur le plan physique, cette maladie se traduit par une perte de poids extrême atteignant jusqu’à 50% du poids normal. La privation alimentaire va évidement avoir des conséquences sur l’organisme : insomnies, chutes des cheveux, fatigue permanente, sensation de froid, pertes de mémoire, disparition des règles…

Plus les privations sont intenses, plus les conséquences sont importantes : décalcification, ostéoporose, malaises, chutes de tension… Ces dérèglements peuvent, à terme, menacer la vie de la personne.

Quelles sont les causes ?

Les causes sont encore mal identifiées, elles semblent complexes et sont controversées. Certains avancent des facteurs d’ordre métabolique ou génétique. D’autres pensent que les causes psychologiques et relationnelles sont déterminantes. Le point de départ peut être un simple régime amaigrissant, une remarque désobligeante, un deuil ou  des problèmes importants

Le manque de repères, des relations familiales difficiles, la crise d’adolescence, les changements physiques dus à la puberté sont souvent cités comme favorisant l’apparition de l’anorexie. L’adolescente chercherait, par des privations alimentaires, à atteindre son autonomie : elle tenterait ainsi de transférer sa dépendance vis-à-vis de ses proches (parents, amis…) vers la nourriture. L’abstinence serait alors une marque d’autonomie.

L’anorexie, par sa nature autodestructrice, permettrait à l’adolescente de prouver le contrôle qu’elle a de son corps. Cette pathologie peut, de plus, masquer un manque de confiance en soi ou une tendance à la dévalorisation.

Les adolescentes anorexiques ont souvent un profil typique : élèves sans problèmes, elles recherchent les efforts soutenus tant intellectuels que physiques. Elles sont hyperactives et se dépensent sans compter… . Elles poursuivent leurs activités normalement, mais évitent les relations et les conflits, surtout au sein de la famille.

Quels sont les traitements ?

Une aide extérieure est généralement nécessaire. La principale difficulté est alors le refus du traitement. En effet, ces adolescentes ne se considèrent pas comme malades et rejettent les consultations spécialisées ou le suivi en institution. Ce refus pose un réel problème, car l’anorexie doit être traitée le plus tôt possible. Plus le trouble s’installe, plus les comportements alimentaires néfastes se renforcent et plus l’adolescente aura du mal à s’en sortir.

Le traitement consiste généralement en une psychothérapie qui va permettre d’engager le dialogue avec l’adolescente. Un médecin généraliste assure alors, en parallèle, le suivi du poids et de l’état de santé. Dans les cas graves, une hospitalisation est souvent nécessaire. Cette coupure avec le milieu familial est parfois bénéfique : elle permet à la jeune fille de nouer d’autres relations et d’avoir la sensation d’exister par elle-même. Les parents peuvent également être pris en charge dans une psychothérapie, afin de comprendre les problèmes de leur fille et éventuellement de reconstituer ou de stabiliser le couple.

Malheureusement, les différents traitements contre l’anorexie ont une efficacité limitée : dans un tiers des cas, les adolescentes retrouvent une vie normale. Pour un autre tiers, la guérison reste incomplète, avec la persistance d’un poids faible, des troubles psychologiques et des risques de rechute. Pour le dernier tiers, le problème d’anorexie persiste et nécessite des soins continuels. Enfin il faut savoir qu’environ 10% des anorexiques meurent des suites de leur maladie, soit par dénutrition, soit par suicide.

Laurent Arome

L’anorexie est lie a des facteurs lié a des angoisses, des problèmes qui semblent insurmontable: j’ai été une vrai anorexique adolescente, je n’avais pas le culte de la maigreur: je voulais être invisible et contrôler au moins quelques chose de ma vie, cela a commencé aprés ma premiére agression a 15 ans…je ne mangeais plus point!!!

Pour 1m70 le plus bas que j’ai vu sur la balance(je refusais de me peser, je m’en suis toujours foutue de mon poids encore maintenant) c’est 42Kg….je suis peut être descendu encore  +je ne sais pas!!!

je m’estime heureuse car je n’ai eu aucun soutien, ni soin de m’en être sortie seule…!!!

Dernièrement je flottais dans du 36…mais j’ai reprit ça c’est les médocs, je ne m’en plein pas !!!

Aux infos j’ai entendu qu’ils allait faire des actions contre les pub , propagande, des amendes contre les sites ou blogs PRO-ANA…..ou on prône la beauté de la maigreur ….!!!!

La c’est entraîne des ados dans un trouble alimentaire mortel je suis entièrement pour!!!

attention je suis une anorexique mentale il y a une différence, elle est énorme!

C’est une vraie maladie contre laquelle on lutte chaque jour, d’est une réelle souffrance…!!!!

En tant qu’anorexique je me suis permise cette article, parents faites attention a vos enfants, ne les laisser pas commencer, ne les inciter pas a faire des régimes…mieux vaut quelques kg de trop…

 

9 avril, 2008

liberté, égalité fraternité…dans nos rêves!!!

                                                 1mi63192.gif

désolée mais ce n’est que la triste vérité….réfléchissez bien si vous avez un peu de liberté…a part celle que de penser tout bas!!!

bien sur vous avez le droit de réagir , de ne pas être d’accord….liberté d’expression sur mon blog!!!

12345...9

Bagheera, une amie qui vous... |
hey iris_ |
j'arrête demain |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chrisfri
| blogmemy
| L'humeur d'Harry