Lubna :Oui a la différence non a l’indifférence

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 17 avril 2008

17 avril, 2008

champagne et petits gâteaux offert a vous visiteurs…

 allez une petite coupe, pour fêter ça8wdlwv6d.jpg miamm miammm les petits gâteaux et pour le crabe des neiges faut passer a la fête de Bonsai cahiz2y3.jpg looolllllumierediscomouve.gif entre le son et les lumières voui voui ja un petit peu péter les circuits looollll

dédicace spéciale Janus et voila t’es repère…..amitié la blondinette a couette lubna

 

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

pour fêter ça

Classé sous De moi a vous et le pleins d'images pour blogs — lubna @ 17:19

Image de prévisualisation YouTube

Je ne veux voir personne assis allez hop tout le monde debout on fête les 70 000 visites a MOA….

HIIII YAOOUUUUU 

 

En 13 jours + de 10 000 visites

Classé sous De moi a vous et le pleins d'images pour blogs — lubna @ 16:57

Non non vous ne rêvez pas….ça c’est vous, c’est toi et toi et toi , et encore + toi qui avez explosé mon compteur les heures s’écoulent 5nh3osr9.gifje dors 44f18syf.gif, je reviens et ouplabouum + 1000 et encore 1000….  ça me rend contente, et hop une petite dansegmqdrfwbdanseanim.gif

Mais maintenant c’est bien tout ça mais comment je vais faire….il va falloir que je cogite, je cogite pour que vous me fassiez une petite visite….c’est lourd pour ma petite tête de blondinette a couette ….

La ma cervelle aat74zch.gif  est carrément en surchauffe , faut aussi que je vous fasse un article pour avoir dépassé les 70 000 qué casse tête looollll je suis hyper hypra contente7n03skjb.gif je vais cogiter je reviens a plus  bises merci a tous amitié lubna

a toi visiteur…

Classé sous De moi a vous et le pleins d'images pour blogs — lubna @ 3:09

                                                                      cri6y0ln.gif avec grand plaisir sur de sur…amicalement bises a plus tard Lubna

 

Bavure policiere: violences extremes

Classé sous coup de gueule Société délabrée — lubna @ 2:58

Image de prévisualisation YouTube

non …vous ne révez pas …!!!!

bavures policiéres…!!!!

Classé sous coup de gueule Société délabrée — lubna @ 2:49

Les bavures policières constituent parfois un élément déclencheur d’émeutes urbaines.

Exemples de bavures policières ayant fait l’objet de condamnation 
  • Houari Ben Mohamed, 17 ans, tué accidentellement d’une balle dans la tête par un CRS lors d’un contrôle d’identité à Marseille en octobre 1980. Le policier est condamné à 10 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire.
  • Aissa Ihich : Le 25 mai 1991, après une semaine d’émeutes dans la cité du Val Fourré à Mantes-la-Jolie, des jeunes saccagent un centre commercial. Cinq d’entre eux sont interpellés et placés en garde à vue, dont Aissa Ihich, 19 ans, qui meurt d’une crise d’asthme au commissariat de Mantes-la-Jolie. En 2001, Les deux policiers mis en cause sont condamnés à huit mois de prison avec sursis pour « violences avec arme par personnes dépositaires de l’autorité publique dans l’exercice de leurs fonctions ».
  • Makomé M’Bowolé : En avril 1993, Makomé M’Bowolé, un mineur de 17 ans interpellé pour un vol de cigarettes, est abattu à bout portant au commissariat du 18e arrondissement de Paris. En 1996, le policier responsable du coup de feu est condamné à 8 ans de prison.
  • Fabrice Fernandez : Le 20 décembre 1997, Fabrice Fernandez, 24 ans, est abattu à bout portant par un policier dans un commissariat de Lyon. Le policier est condamné à 12 ans de prison ferme.
  • Sydney Manoka Nzeza : En novembre 1998 à Tourcoing, Sydney Manoka Nzeza, un boxeur amateur de 25 ans, décède lors de son interpellation, alors que trois policiers tentaient de le menotter en le maintenant au sol. Ils sont cinq policiers à être jugés en 2000. Deux d’entre eux sont reconnus coupables d’homicide involontaire et condamnés à 7 mois de prison avec sursis. Les cinq policiers sont par contre relaxés du chef d’accusation de « non-assistance à personne en danger ».
  • Habib, 17 ans, tué accidentellement lors de son interpellation d’une balle tirée à bout portant par un policier le 13 décembre 1998 à Toulouse. Le policier auteur du coup de feu sera condamné à trois ans de prison avec sursis pour homicide involontaire. Ce décès provoque plusieurs journées d’émeutes, durant lesquels un jeune tentera de tuer un policier, le blessant sérieusement.

En dehors de ces cas où des policiers ont été condamnés par la justice, il existe aussi des cas dans lesquels les policiers ont été innocentés par les tribunaux. Dans les deux cas, les décisions de justice sont généralement contestées, tant par les policiers condamnés que par les proches des victimes lorsque les policiers sont innocentés. Les tribunaux peuvent innocenter les policiers soit parce que la mort des personnes décédées est considérée comme accidentelle, soit lorsque la légitime défense est reconnue.

Exemples d’affaires pour lesquelles les policiers ont été innocentés 
  • Mohamed Diab, tué accidentellement d’une rafale de mitraillette en novembre 1972.
  • Ouardia Aoudache, mère de onze enfants, morte accidentellement au commissariat de Jœuf en Lorraine le 14 août 1984. La justice a prononcé un non-lieu dans cette affaire.
  • Youssef Khaif, 23 ans, tué d’une balle dans la nuque à Mantes-la-Jolie le 9 juin 1991 alors qu’il tentait de prendre la fuite au volant d’une voiture volée, un membre de sa bande ayant quelques minutes plus tôt, avec un autre véhicule, tué la policière Marie-Christine Baillet au même endroit.
  • Thibaut Cottoni, 13 ans, tué accidentellement lors d’un cambriolage dans une cave à Asnières-sur-Seine par la BAC en janvier 1992.
  • Abdelkader Bouziane, 16 ans, tué par un policier lors d’un barrage routier le 17 décembre 1997 sur la route de Fontainebleau. Abdelkader Bouziane, au volant d’une voiture, venait de forcer un premier barrage. La chambre d’accusation a prononcé un non-lieu dans cette affaire.
  • Ryad Hamlaoui : 23 ans, tué par un policier de Lille dans la nuit du 15 avril 2000 alors qu’il se trouvait à bord d’une voiture volée. Ce décès provoquera deux jours d’émeutes

Ces exemples sont révélateurs du comportement de plus en plus fréquent de leur part….!!!!  Je n’ai rien a rajouter..

police et bavure…!!!!

Une bavure, au sens propre, c’est quand, sur un dessin ou un texte calligraphié, un peu d’encre a coulé : bref, c’est une tache. La bavure est la petite saleté sur la feuille bien écrite du maintien de l’ordre. Comme si tout allait bien, sauf la bavure. Quand on utilise ce mot, on sous-entend que la police ferait bien son travail et que tout irait pour le mieux s’il n’y avait pas les “ bavures ”. Pourtant, loin d’être exceptionnelles, les violences sont au cœur de la pratique courante de la police. Certes, elles n’aboutissent pas toutes à la mort ou à la blessure grave, elles ne font pas tous les jours, sous leur nom de “ bavures ”, les gros titres des journaux, mais elles sont en revanche constantes et quotidiennes : manière de parler, contrôle arbitraire, baffes, harcèlement, racisme, etc. La violence ne réside pas uniquement dans les coups, mais aussi dans la manière dont les policiers cherchent à humilier ou à stresser les personnes qu’ils interpellent. Ces méthodes poursuivent un double objectif : d’abord elles sont une part non judiciaire de la “ punition ” que la société désire infliger à ceux qui contreviennent à ses lois, et elles sont assumées comme telle. Même lorsque la procédure ne s’achève pas par des poursuites, l’idée est que le passage par le poste de police soit un moment suffisamment désagréable pour dissuader d’y retourner. D’autre part, les mauvais traitements visent à faire fléchir la résistance des suspects pour obtenir leurs aveux ou leur coopération à l’enquête – ce qui, en vocabulaire policier, s’appelle “attendrir la viande”.
Il ne saurait donc être question de bavures, mais de “ violences policières ” au sens large, et de bien comprendre que les cas extrêmes de mort ou de blessures graves ne sont que la face visible et médiatique d’un phénomène permanent.
Non je ne suis pas, nous ne sommes pas les seuls!!!!

police …toujours et toujours coupable!!!

Classé sous Sans faux semblant N°2 — lubna @ 2:33

3ifmc2nc.jpgCela faisait un certain temps que j’ai laissé tranquille notre  police française tranquille, les avocats, les huissiers les problémes me détournant de leur bavure…!!!!

Celle qui en autres m’a conduit au jour d’aujourd’hui devant cet écran !!!

 Tellement  occupé a vouloir faire les gros titre, avec l’affaire du siècle: moi et mon compagnon!

Recherche bâclée, rien ne justifiait leur actions mais peu importe il amène ça au juges ensuite peut importe innocent ou coupable: tout est enclenché…!!!

Quasi 2 ans plus tard : toujours dans les problémes, ils nous laissent de coté, nous bloquant  notre argent justifié, nous empêchent de vivre, de travailler.

Peu importe: en Juin 2006 ils étaient trés trés fier de leur superbe affaire: Aphrodite est tombé!!!

Bavure grave oui!!! encore a l’heure actuelle même victime d’agression sexuelle violente, on m’a convoqué, mis en face de mon agresseur,( comme si cela ne me faisait rien): on m’a crier dessus car je n’étais pas cohérentes dans mes paroles, que mes nerfs ont lâché aux hurlements de cette flic,( oui oui une femme,) a mon égards!

Sans tenir compte que je sortais de l’hopital, elle étais parfaitement au courant…de mon état: 9 de tension ,en dépression, grave, morbide suicidaire,l’agression m’a fait totalement basculé, me faisant revivre le viol que j’ai subi adolescente!!!

Elle a provoqué un stress volontaire a mon égard, je n’étais plus la victime! J’ai été traité comme une coupable: une ex-masseuse qu’est ce que c’est ,n’est ce pas, madame la policière L….!!!! Impartiale la police??? , je n’ai ressenti aucune sollicitude, ni aucun égards…me dire quelle en avait rien a faire de l’état ou mon agression m’avait conduit, que la police n’est pas la pour les états d’âmes , ni les monologues…!

L’entendre furieuse dire a son chef et au procureur , énervée sur le faite que  je n’étais pas posée ou cohérente face a ces questions, hurlées en permanence de 15h30 jusqu’à presque 20h, me disant que ces collègues l’avaient prévenue comment j’étais!!!: oui j’ai été choqué, oui je me suis mise a m’automutiler, oui j’ai fais une TS , hospitaliser en urgence en HP….

ET si cela était arriver a votre enfant Mme L… , aimeriez vous qu’on la traite comme vous l’avez fait pour moi…????.

Que ce soit, soit disant coupable…ou que je sois victime: j’ai eu droit au méme traitement!!!

La police doit nous protéger ou ça, quand ça???? j’aimerais bien le savoir…mais c’est au méme commissariat alors…vous pensez bien…!!!!!

Comment a votre avis j’étais psychologiquement quand je suis sortie du commissariat…qu’elle a fait un rapport au juge, oui j’ai entendu ,lui disant plutôt de le relâcher de garde a vue….!!!!

Pour la cerise sur le gâteau, la conclusion de la confrontation faite par elle:c’est vous devez lui payer les loyers de retard!!!!, forcément hospitaliser, je ne me suis pas occuper de ça, de plus prendre contact avec lui.. la je peux carrément pas….sont ils un tant soit peu humain j’en doute…!!!

Comment je me sens a ce jour, je ne sors quasiment plus de chez moi….

Vaincre l’anorexie N°3

Classé sous coup de gueule Société délabrée — lubna @ 1:15

 

Vaincre l'anorexie N°3 dans coup de gueule Société délabrée 003056_v En France, l’anorexie mentale, trouble grave des conduites alimentaires, concerne 50 000 personnes, dont 90 % d’adolescentes. Quelques pistes pour comprendre la maladie et s’en sortir.

document.write( »);  dans coup de gueule Société délabrée

-->

Une lutte ‘ à corps perdu ‘ : les causes de l’anorexie

Cette pathologie apparaît toujours en réaction à des conflits psychiques. Pourtant, l’anorexique ne présente pas de troubles mentaux apparents, ce qui explique les difficultés de certains parents et médecins à reconnaître l’origine psychologique et la gravité des troubles, souvent banalisés. Dans cette lutte ‘ à corps perdu ‘, l’anorexique mène un véritable combat contre ce corps qui prend trop de place et qu’il/elle perçoit comme une menace. La métamorphose de la puberté le/la perturbe. L’émergence des signes et pulsions sexuelles produit un traumatisme. L’anorexique cherche à les maîtriser par un contrôle radical de son aspect physique, tendant à gommer les marques de sa féminité. Il/ elle cherche à ne plus avoir de corps, dont l’image est niée. Très cérébral(e), l’anorexique réduit drastiquement son existence à une maîtrise intellectuelle, pour mettre à distance ses émotions et sa vie affective.

l’anorexie est dans ce cas une vraie souffrance, tenir le moins de place possible, etre invisible! on cache effectivement trés facilement l’anorexie a son entourage, voir au monde médical: j’ai passé 2 mois en clinique, il n’ont rien vu,  ainsi que d’autres que moi  …encore actuellement je suis toujours malade: j’ai commencé a l’ado, mon parcours a fait de moi cela: liens familiaux, une agression sexuelle…la seule chose que l’on maîtrise alors dans sa vie, c’est ça , personne ne peut ou n’intervient sur notre façon de manger! l’émotion s’éloigne…+ de 20 ans plus tard je m’aperçois que l’anorexie fera a tout jamais parti de ma vie, au moindre événement me ramenant dans les mêmes émotions qu’ado, la maladie revient en force…!!!!
Autre phénomène en rapport avec l’anorexie : l’obsession de minceur de la société. ‘Beaucoup de jeunes femmes se trouvent en décalage par rapport à l’idéal véhiculé par les mannequins et la mode. Elles ont l’impression d’être anormales ou pas assez belles ou désirables, explique Jacques Fricker, médecin nutritionniste à l’hôpital Bichat. Cela les conduit à manger de moins en moins, à y trouver goût et à devenir anorexiques.’

Quand on est réellement malade , qu’on connait la souffrance qui nous a amené a ce contrôle de la » non alimentation », on est forcément contre les images qui peuvent entraîner des jeunes , a l’anorexie. Par la suite, toute sa vie on le reste, avec des moments ou on s’alimente « normalement » ! c’est un monstre qui attend de resurgir au moindre signe…faites trés attention au moindre signe si vous êtes parents, cela ce détecte trés difficilement, a coté nous menons une vie si apparemment normale ,nos émotions bâillonnées :rien, nous ne laissons rien apparaitre,. De plus en aucun cas ,nous ne dirons que nous avons un trouble alimentaire, il est le notre…la seule chose sur laquelle nous avons un contrôle absolu!

Par ailleurs je déteste l’extrême minceur ou la maigreur…je déteste l’image trop mince de moi dans un miroir, je ne me regarde pas, ni ne me pèse…!!!

Le traitement

Les anorexiques recherchent rarement de l’aide, voire la repoussent, pensant savoir ce qui est le mieux pour elles. Le déni de la maladie conduit souvent à l’hospitalisation, où la patiente est prise en charge par des médecins généralistes et des nutritionnistes qui surveillent son poids et sa santé. L’adolescent(e) est alors coupé(e) de sa famille et doit même parfois être isolé(e) en chambre. Cette séparation excède rarement deux mois. Parallèlement, une psychothérapie est menée selon diverses méthodes (psychothérapie de soutien, psychanalyse, psychodrame analytique, thérapies comportementales).Ces thérapies sont souvent associées à une action auprès des parents, de façon à les déculpabiliser et à les faire réfléchir sur le fonctionnement familial. Dans tous les cas, la psychothérapie est longue et difficile car les rechutes sont relativement fréquentes. Des études récentes ont montré que le pronostic est favorable à 50 %, intermédiaire à 30 %, et chronique dans 20 % des cas.
* source: Beauquier-Maccotta B., 2001, Le devenir des adolescentes anorexiques. Revue de la littérature. Francopsy, Mars 2001, N°3, http://www.francopsy.com/003/anorexie.htm

Je vous ai mis des articles concernant la maladie au tout départ quasi dans tout les cas a l’ado.., plus des sentiments personnelles en tant qu’adulte…

Je suis totalement pour cette loi …l’anorexie TUE ne l’oubliez pas, c’est une maladie mortelle, trop peu considéré pendant trop d’années…!!!!

Bagheera, une amie qui vous... |
hey iris_ |
j'arrête demain |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chrisfri
| blogmemy
| L'humeur d'Harry